Site Loader

Lisez systématiquement les conditions générales de vente d’un établissement hôtelier avant de réserver une chambre pour un court ou long séjour. Cela vous épargnera bien des embarras en cas de litiges. Normalement, c’est dans ces conditions que vous saurez si oui ou non, l’hôtel acceptent en son sein les animaux domestiques. Si ce n’est pas mentionné, posez la question au moment de la réservation.

A savoir…

Parfois, on indique quels hôtels acceptent les animaux et peut-être qu’il est bon de se tourner vers l’un d’eux directement au lieu d’essayer de négocier avec un autre de votre choix. En général, un hôtel qui n’admet pas les animaux ne cédera pas malgré votre insistance. Vous pourriez demander à ce qu’une troisième personne loge dans la même chambre que vous mais vous devriez payer la location d’un lit supplémentaire. Dans le cas où vous devez interrompre votre séjour, vous ne pouvez réclamer les arrhes versées, et attendez-vous à ce que l’hôtelier exige des dommages et intérêts.

Concernant le séjour

Par rapport au séjour proprement dit, si vous souhaitez le prolonger maintenant que vous êtes installé, vous devez en faire la demande à l’hôtelier. Mais il ne peut augmenter le prix de la chambre, à moins qu’il ne vous déplace dans une chambre plus chère, auquel cas, il peut demander un supplément. Si vous prévoyez de rentrer tard, prévenez l’hôtelier qui vous remettra un double des clés. Mais pour des raisons de sécurité, les hôtels ferment leurs portes au plus tard à 23 h. Pour vos effets, l’hôtelier remboursera à 100 % si vous les lui avez confiés en mains propres, à 100 fois la nuitée si c’était dans l’enceinte, 50 fois la nuitée si vos affaires se trouvaient dans votre voiture garée au parking de l’hôtel.

Post Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *